Les 5 qualités d’un bon community manager

5 qualités d'un bon community manager, community management

Les 5 qualités d’un bon community manager

Le métier de community management ne s’improvise pas et requiert un profil précis. Les missions et les tâches assignées à un community manager exigent des compétences professionnelles et des connaissances techniques précises. Plusieurs qualités humaines lui sont également indispensables s’il veut mener à bien ses missions et atteindre les objectifs de l’entreprise qui fait appel à ses services. Voici 5 qualités essentielles que tout community manager doit posséder.

 

La curiosité

curiosité - Les 5 qualités d'un bon community manager

Le community management est un métier qui nécessite une polyvalence. L’animateur d’une communauté doit, entre autres, produire des contenus, interagir avec la communauté, concevoir des évènements ou encore accroitre la visibilité d’une marque. Pour réussir les multiples missions qui lui sont confiées, il doit faire faire preuve d’une curiosité naturelle. De cette qualité va ensuite découler une réactivité sans faille.

 

Pour surveiller la réputation de la marque

Le métier community manager consiste à développer et à entretenir la notoriété d’une structure. Pour ce faire, il doit constamment veiller sur tout ce qui se dit autour de l’entreprise, de la marque ou de ses produits. Il doit par exemple passer au peigne fin les avis ainsi que les commentaires des internautes et même les articles provenant de la presse. Sa curiosité lui permet d’être à la fois les oreilles et les yeux de la structure pour laquelle il travaille.

 

Pour veiller continuellement sur les tendances

Les réseaux sociaux évoluent constamment si bien que les pratiques et les techniques d’application du community management sont vite dépassées. Pour être bon dans ce qu’il fait, il doit apprendre, progresser et s’adapter continuellement. Sa passion pour son métier, combinée à son ouverture d’esprit et à sa curiosité, lui permettent de se tenir informé et d’étudier toutes les nouveautés autour de sa fonction. Il peut par exemple s’informer sur une nouvelle plateforme qui vient d’être lancée, se renseigner sur les nouvelles fonctionnalités offertes par un autre réseau social ou encore découvrir les émoticônes qui viennent d’y être ajoutés. Il peut également intercepter les tendances en surveillant les discussions sur les réseaux sociaux. Pour cela, le community manager doit être en mesure d’utiliser les outils de veille à sa disposition.

 

Pour veiller constamment sur les outils nécessaires

Les outils qui lui sont indispensables au quotidien sont déjà nombreux. De plus, ils évoluent et se perfectionnent constamment pour offrir davantage de nouvelles fonctionnalités. D’autres toujours plus performants, toujours plus compliqués voient également le jour pour lui permettre de faciliter la gestion de sa communauté et d’optimiser son temps. Ainsi, s’il veut rester à la page, le community manager doit aller à la recherche de ces nouveautés.

 

La créativité

creativité - Les 5 qualités d'un bon community manager

De nombreux concurrents de la marque peuvent également être présents sur les réseaux sociaux. Chacun d’entre eux a sa stratégie médias sociaux pour attirer plus d’abonnés, les convertir et au final accaparer une belle part du marché. Il doit ainsi trouver des moyens pour se démarquer d’autant plus que le métier community manager consiste à fidéliser son audience. Pour atteindre cet objectif, les pages qu’il gère doivent être attractives. Sa créativité lui est alors essentielle pour sortir du lot. En principe, il s’agit d’un don. Toutefois, elle peut être travaillée et stimulée grâce à des techniques et des outils dédiés.

 

Une rédaction de qualité

Un excellent community manager doit poster régulièrement des nouveautés sur la page de l’entreprise pour donner aux internautes l’envie d’y revenir fréquemment. Il doit alors faire preuve de créativité pour être en mesure de produire des contenus de qualité et qui accrochent. Il doit par exemple maitriser le storytelling qui fait partie des contenus appréciés par les internautes. Ainsi, il sera amené à beaucoup écrire sur l’histoire de l’entreprise, de ses fondateurs ou encore de ses produits.

Ses contenus textuels doivent être en premier lieu cohérents avec une ligne éditoriale bien définie et en harmonie avec les objectifs ainsi que les valeurs de l’entreprise.  Qu’ils soient classiques ou bien décalés, les contenus doivent être frais et entièrement originaux. Les tournures des phrases doivent par exemple avoir fait l’objet d’une étude pour susciter des réactions de la part de l’audience. Des vérifications au préalable sont aussi de mise pour rester crédible.

Outre sa créativité, le community manager doit avoir une très bonne capacité rédactionnelle. Sa curiosité illimitée et son excellente culture générale vont également être ses atouts pour faire la différence.

 

Des visuels bien choisis

Les images, les graphismes et les vidéos sont très appréciés des internautes. Ainsi, la qualité community manager ne doit pas se limiter à la créativité quant aux contenus textuels. Qu’il travaille seul ou au sein d’une agence community management, il doit aussi maitriser l’art des contenus visuels pour gagner en visibilité. Ces derniers doivent également être uniques et originaux pour être certains de plaire et de susciter l’engagement des followers. Par ailleurs, leurs formats doivent être bien choisis pour être accessibles via n’importe quel appareil et pour être partagés facilement. Plusieurs outils créatifs sont aujourd’hui disponibles pour lui permettre de booster encore plus sa créativité. Canva, Pic Monkey ou encore Crello en sont des exemples.

 

Des animations attractives

L’animation des réseaux sociaux fait partie des principaux rôles du community manager. Pour ce faire, il doit être en mesure de trouver régulièrement des animations s’il souhaite attirer et garder l’intérêt de ses abonnés. Encore une fois, il doit s’appuyer sur son imagination sans limite et sa créativité pour trouver des idées qui plaisent. Il peut par exemple poster des contenus originaux, organiser un sondage, partager des conseils ou encore créer des jeux concours.

 

L’orthographe

orthographe - Les 5 qualités d'un bon community manager

Le métier community manager exige une excellente maitrise de l’orthographe et de la langue française. Comme il est amené à publier des contenus textuels, discuter avec les abonnés ou encore répondre à leurs avis et leurs commentaires, il doit être en mesure d’écrire correctement et ce, sans faute. Son sérieux et sa crédibilité ainsi que ceux de l’entreprise ou de la marque sont en jeu.

 

En étant le représentant de celui pour lequel il travaille, il se doit d’être impeccable. Les internautes choqués peuvent en effet vite ternir l’image d’une entreprise. Pour ce faire, il doit rester vigilant et procéder à plusieurs vérifications avant de faire des publications. Il peut également faire appel à son équipe pour obtenir plus d’avis.

 

De la diplomatie

diplomatie - Les 5 qualités d'un bon community manager

La diplomatie est une qualité community manager indispensable à la réussite des missions qui lui sont confiées. Celle-ci lui est nécessaire pour veiller continuellement à la réputation de l’entreprise pour laquelle il est le représentant en ligne.

 

Une faculté à garder son sang-froid

Les internautes peuvent émettre des compliments, des remerciements ou autres commentaires et avis positifs. Cependant, il n’est pas rare que le community manager soit face à des plaintes, des critiques, des insultes ou même des réactions colériques. Certains mécontentements peuvent être justifiés, d’autres peuvent émaner de simples perturbateurs. Si la plupart des internautes réagissent avec politesse et courtoisie, l’animateur peut avoir à faire à quelques exceptions. En étant le modérateur des réseaux sociaux, il doit pouvoir garder son sang-froid à tout moment. Il doit être en mesure de prendre du recul, rester calme et ne pas répondre à chaud. Ensuite, ses réactions doivent être adaptées et ses réponses bien pensées pour ne pas envenimer davantage la situation.

 

La maitrise de l’art de la communication

Le community manager doit agir en bon communicant et avec diplomatie quelles que soient les circonstances. L’image de la marque sur les médias sociaux repose en effet sur ses épaules. Il doit non seulement la véhiculer à travers ses actions mais aussi ses propos. Pour ce faire, il doit être en mesure de respecter la charte éditoriale préalablement élaborée avec la marque. Celle-ci définit le ton et la manière dont il doit s’adresser à la communauté.

 

Capacité d’écoute

coute - Les 5 qualités d'un bon community manager

L’écoute est souvent négligée. Pourtant, il s’agit d’une qualité community manager des plus indispensables, comme son métier consiste à communiquer. Pour cerner de manière efficace les besoins de sa communauté, susciter sa confiance et faire la différence, l’animateur doit mettre en œuvre sa capacité d’écoute.

 

Pour recueillir des informations pertinentes

Cette qualité lui est indispensable pour recueillir les retours d’expériences et les avis émanant des abonnés et des clients. Ces informations lui sont ensuite utiles ainsi qu’à l’entreprise pour avoir une idée des besoins, des envies ou encore des attentes des consommateurs. Toutes les parties concernées peuvent ensuite utiliser ces données pour prendre des décisions ou apporter des améliorations.

 

Pour nouer une relation avec les clients

Nombreuses sont aujourd’hui les structures qui ont compris l’importance des réseaux sociaux dans leur relation client. Les consommateurs d’aujourd’hui sont amenés à contacter rapidement et facilement les entreprises et les marques par le biais de ces canaux.

Via les médias sociaux, les clients peuvent faire part de leurs plaintes, de leurs mécontentements ou de leurs soucis par rapport à un produit ou à un service d’une entreprise. En faisant part de leurs problèmes, ils s’attendent à ce qu’on les prenne au sérieux, qu’on les comprenne et qu’on les résolve.

En étant l’ambassadeur de la structure, le community manager se doit d’être attentif et d’écouter les clients et les followers. Si ces derniers ne se sentent pas écoutés et estimés, il y a un risque de les perdre. Pourtant, l’acquisition de nouveaux clients est bien plus couteuse pour l’entreprise que la fidélisation de ses clients actuels. Par ailleurs, un consommateur contrarié et insatisfait risque de nuire à sa réputation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *